L’eau va devenir une ressource de plus en plus rare. Les épisodes de canicule à répétition imposent des restrictions. Elles concernent aussi bien les professionnels que les particuliers. Si vous disposez d’une nappe phréatique ou d’une veine d’eau sur votre terrain, vous avez de la chance. Quels sont les bénéfices que vous pouvez en retirer ?

Comment procéder afin de réaliser un forage et quelle est la législation qui réglemente les puits ?

1. Les conditions préalables pour réaliser un forage : si vous savez qu’une nappe d’eau passe sous votre terrain, ce n’est pas pour autant que vous pouvez en profiter. Vous ne pouvez pas creuser de forages lorsque votre terrain se situe

  • à proximité d’un cimetière ;
  • à proximité de champs agricoles ;
  • à moins de 5 m d’une route.

Dans tous les cas, vous devez déclarer en mairie que vous avez le projet de réaliser un forage un mois avant le début des travaux.

2. Comment procéder pour réaliser votre forage ? Si cette option paraît simple, elle comporte des aspects techniques qu’il faut maîtriser. Tout d’abord, il faut savoir que le coût de cette opération est estimé entre 1 000 et 5 000 euros selon le matériel utilisé et si vous faites appel à un professionnel. Quelle que soit votre décision, il est important de bien délimiter la zone où vous allez creuser votre puits et de procéder avec méthode. A vous de choisir ensuite le revêtement extérieur de votre puits.

3. Cela coule de source ! Les avantages de posséder votre propre eau sont nombreux. Le premier est de ne pas payer de facture évidemment. Vous puisez directement votre eau d’arrosage pour votre potager, voire pour votre alimentation domestique. En revanche, n’oubliez pas de faire procéder à une analyse de l’eau de votre forage avant de la consommer afin de vérifier si elle est potable. Vous pourrez ainsi connaître sa teneur en minéraux également. Il faut prélever de l’eau propre au printemps de préférence et renouveler cette analyse annuellement.

Une analyse poussée permet de détecter les traces de :

  • Bactéries Escherichia coli : responsables de cas d’hépatites ou encore de méningites. Il faut savoir que cette recherche est obligatoire pour un nouveau forage ;
  • Bactéries entérocoques et coliformes de façon à détecter des traces de matière fécales ans l’eau. Cette recherche est également indispensable pour un nouveau dispositif ;
  • Traces de nitrates, nitrites, arsenic ou encore d’hydrocarbures ou de pesticides dont la présence au-delà d’un certain seuil serait dommageable pour votre santé.

Un autre avantage de posséder son propre puits artésien réside dans la possibilité de créer un système d’irrigation depuis votre point de prélèvement. Vous pouvez gérer son débit selon vos besoins et distribuer cette eau comme vous le souhaitez en privilégiant certaines zones.

Si les avantages de posséder sa propre ressource en eau sont nombreux, réaliser un forage requiert des compétences qu’il est préférable de déléguer à un professionnel.