Les maisons en bois sont à la mode aujourd’hui. Elles sont une alternative plus abordable et plus écologique à construire. Elles vous offrent Bien-être, confort et une économie significative. Pour profiter des avantages à construire une maison en bois sans avoir à se ruiner, il est préférable  de faire le choix d’un chalet en bois en kit. Il existe des chalets d’habitation, des chalets de loisirs et des chalets de jardin (ou abris de jardin). Quel que soit le type de construction de votre choix, certaines démarches doivent être réalisées avant la mise en place de votre chalet.

Avant toute chose, voici quelques atouts à construire un chalet en bois.

  • Une maison écologique construite à partir des bois issus des forêts de gestion durable permettant la construction d’une maison bioclimatique.
  • Une charpente consistante et stable pour durer très longtemps.
  • Une maison sur mesure personnalisable selon vos envies.
  • le bois fournit une excellente isolation thermique et vous permet alors de limiter votre consommation énergétique.
  • Une solution abordable financièrement car votre future maison vous est fournie en pièces détachées.
  • Un montage rapide et commode. Pas besoin d’être un professionnel.

Les étapes clés suivantes sont à suivre minutieusement pour bien bâtir votre maison en bois (maison écologique) ou votre abri de jardin. Aussi, la réglementation en vigueur est à respecter pour mener à bien votre projet de construction.

D’abord, L’emplacement de votre chalet en bois

Que vous ayez en projet de construire un chalet en bois pour vous servir d’habitation ou un abri de jardin, vous devrez bien avant, prévoir son emplacement. Ensuite, des démarches  de faisabilité auprès de votre mairie seront capitales quant aux diverses autorisations. Pour éviter que votre permis de construire vous soit refusé, vous devrez vous conformer au PLU (Plan local d’urbanisme) de votre commune. Vous devrez par ailleurs, déterminer en amont l’emprise au sol de votre chalet et sa surface de plancher. Ceci vous permettra de savoir si vous devrez réaliser une déclaration de travaux, demander un permis de construire ou non. L’emprise au sol désigne la totalité de la surface projetée au sol par le chalet. Elle inclut les surplombs et les débords. La surface de plancher correspond quant à elle au nu intérieur des façades du chalet et tient compte des espaces couverts et clos. Elle concerne uniquement les surfaces dont la hauteur sous plafond est supérieure à 1,80 m.

Qu’en est-il de la réglementation ?

Vous ne devrez pas effectuer de démarches administratives lorsque l’emprise au sol de votre chalet en bois ne dépasse pas les 5 m2. Par contre, vous devez vous déclarer avant la construction de votre maison écologique dont la surface de plancher et l’emprise au sol se trouvent comprises entre 5 et 20 m2. Vous voulez monter votre chalet en bois au-delà de 20 m2 ; vous serez dans l’obligation de demander un permis de construire.

Vous devrez entamer des formalités administratives et serez concerné par la taxe d’aménagement.

Après toutes les procédures précédemment citées,  vous devrez aménager une surface bien plate pour garantir la stabilité de votre chalet en bois, avant de réaliser la dalle de béton. Les évacuations et les alimentations sont à prévoir pour votre future maison écologique.

Où trouver donc des chalets en kit en bois de qualité ?

Des magasins spécialisés aux fabricants, vous trouverez des modèles de chalets d’habitation ou abris de jardin selon vos besoins et votre budget et qui s’adaptent à la norme RT 2012 et aux contraintes locales d’urbanisme. Une alternative rêvée, le chalet en kit en bois vous procure détente en famille.